Notre équipe – Montréal

Zdenka Rogic

Zdenka Rogic

Directrice clinique par et développement des affaires

En 2015, Zdenka a décidé de se joindre à l’équipe du Réseau Santé Edgewood et occupe présentement le poste de directrice du développement des affaires pour la clinique externe de Montréal.  Au cours de ses 15 années d’expérience en gestion ainsi qu’en développement des affaires et marketing, elle a oeuvré 7 ans dans le domaine des dépendances, de la santé mentale et du rétablissement, en tant que directrice générale d’un centre de traitement avec hébergement.

Elle croit de tout cœur en la philosophie, la vision et aux valeurs de l’entreprise, ce qui a grandement facilité son choix de faire partie de la grande famille RSE.   Habitant à Montréal la grande majorité de sa vie, elle comprend l’importance d’offrir des services externes professionnels et uniques et ce, dans un environnement bilingue.  Elle croit aussi que la clinique RSE répond à un besoin grandissant chez ceux et celles qui sont aux prises avec des dépendances, autant auprès des populations anglophones que francophones.

Son objectif est de bâtir des relations et des collaborations avec les professionnels et experts qui oeuvrent dans le domaine de la santé mentale et du bien-être afin de pouvoir aider davantage Les clients à reprendre le pouvoir sur leur vie.  Consciente que tout individu est unique et requiert un plan de traitement personnalisé, elle s’assure de pouvoir fournir à la clientèle ainsi qu’aux membres de leurs familles, les outils dont ils ont besoin afin d’atteindre leur plein potentiel.

À Edgewood Montréal, elle s’est engagée à remplir la mission du RSE, c’est-à-dire, offrir les meilleurs soins possibles à tous ceux et celles qui sont touchés par la maladie et ce, en mettant le client au cœur de ses priorités.

Kaitlin Sexton

administratrice

Kaitlin Sexton se joint à l’équipe du Réseau Santé Edgewood à titre d’administratrice du bureau de Montréal. Ayant travaillé cinq ans pour un des plus importants courtiers d’assurance maladie du Canada, elle possède beaucoup d’expérience dans le domaine du service à la clientèle. Kaitlin s’implique très activement dans le milieu du rétablissement et a fait du bénévolat dans le cadre de différentes initiatives jeunesse, en plus d’avoir coprésidé la toute première Journée du rétablissement de Montréal en septembre 2015. Puisqu’elle est elle-même une personne en processus de rétablissement à long terme, elle comprend l’importance des soins continus, du développement personnel et de l’épanouissement.

Ryan Aronson

conseiller

Ryan Aronson compte plus de 10 ans d’expérience en consultations individuelles, en activités de groupe et en psychoéducation. Il a œuvré dans des programmes de traitement des dépendances en établissement et à l’externe partout au Québec et reçu une formation poussée en prévention structurée de la rechute, en technique d’entrevue motivationnelle, en thérapie cognitivo-comportementale, en thérapie comportementale dialectique et en réduction du stress par la pleine conscience. Il est en outre connu pour ses conférences d’invité dans des collèges et des universités québécoises et ontariennes, où il sensibilise les étudiants à la toxicomanie et à la santé mentale et contribue à éliminer les préjugés qui les entourent. Ryan collabore avec ses clients pour mettre le doigt sur les obstacles se dressant dans leurs schémas de pensée et de comportement, ce qui les aide à composer avec les émotions souvent associées aux rechutes chroniques dans la dépendance. C’est sur son expérience en loisirs thérapeutiques que repose un modèle de vie favorisant une meilleure qualité de vie et une plus grande satisfaction de vivre.

Dre Jean Ruth Caplan

psychologue principale et thérapeute familiale, MFT, IA

La Dre Jean Ruth Caplan est psychologue/psychothérapeute et thérapeute matrimoniale et familiale. Avant de devenir psychologue, elle était infirmière autorisée dans une pouponnière de soins spéciaux et un service des urgences. Son doctorat en psychologie portait sur l’alcoolisme. En travaillant auprès d’alcooliques, elle a constaté que la maladie touche aussi les membres de leur famille, une observation qu’elle a également faite pour les autres types de dépendances. C’est ce qui l’a amenée à vouloir devenir thérapeute matrimoniale et familiale. Elle utilise une approche « systémique » qui l’aide à adopter une meilleure vue d’ensemble de la dynamique familiale, que son client soit la personne dépendante ou un membre de sa famille.

En clinique privée, la Dre Caplan offre des thérapies individuelles, de couple, de famille ou de groupe. Elle réalise également des interventions familiales, au besoin. Selon elle, il est important de garder à l’esprit que personne ne devient dépendant par choix. La dépendance découle habituellement d’une souffrance sous-jacente que la personne tente de soulager en « s’automédicamentant » avec l’objet de sa dépendance. La Dre Caplan traite également des gens aux prises avec d’autres problèmes.

Enfin, la Dre Caplan a participé à plusieurs émissions de télévision pour parler des dépendances et des effets qu’elles ont sur la famille, en plus d’avoir donné des présentations sur le sujet dans des hôpitaux, des CLSC, des entreprises, des groupes privés, des écoles ainsi que pour des PAE. Son travail la passionne; elle aime beaucoup aider les gens à améliorer leur qualité de vie.