Témoignages

Jim H. ~ Ancien patient d’Edgewood

Je menais une très belle vie : j’avais une femme magnifique, un emploi stable, une belle maison et deux voitures […]. Puis, j’ai essayé une certaine drogue. Au cours des mois suivants, j’en consommais jour et nuit. À un certain moment, il n’y avait que la drogue qui comptait : tout le reste était passé au second plan. J’ai fini par toucher le fond et par comprendre que j’allais mourir si je ne cherchais pas à obtenir de l’aide.

je n’oublierai jamais tout ce qu’on a fait pour moi à Edgewood. On y fait vraiment des miracles!

~ Ancien patient de Bellwood

J’étais vraiment dans un sale état à mon arrivée à Bellwood […]. J’avais déjà causé énormément de souffrance à ma famille et à mes amis, mais à cette étape, je ne ressentais plus rien. C’est toutefois grâce à ces personnes, à qui j’avais fait tellement de tort, que j’ai pu trouver Bellwood.

Je suis sobre depuis maintenant six ans et demi et je peux dire en toute humilité que le personnel de Bellwood m’a sauvé la vie.

~ B., Ottawa

J’ai fait une rechute après mon premier traitement et j’ai vraiment touché le fond au centre de désintoxication. J’ai toutefois réussi à m’en sortir grâce aux outils, à la prise de conscience et au réseau que j’ai trouvé à Bellwood. Je suis sobre depuis bientôt cinq ans et je peux enfin reprendre mon rôle de modèle pour ma famille.

~ La mère d’Erica

Il y a un an, je vous ai confié ma fragile fille Erica, qui m’est si précieuse, à la veille de son 23e anniversaire […]. Elle était perdue dans l’enfer de l’alcool et de la drogue. Cinq mois plus tard, elle est sortie d’Edgewood métamorphosée, comme une chrysalide devenue papillon.

« JE VOUS REMERCIE DU FOND DU COEUR. J’AI CRU QUE MA FILLE ALLAIT MOURIR, ET ELLE Y SERAIT RESTÉE SANS VOTRE INTERVENTION ET SA VOLONTÉ DE VIVRE. »

~ Un membre de la famille

J’ai appris que la dépendance est une maladie familiale. J’ai appris la différence entre choisir de s’occuper d’une personne et le faire par obligation, et à quel point le faire par obligation peut être destructeur. J’ai appris à utiliser des outils pour m’aider à avancer. J’ai appris que je n’aurais plus jamais à ressentir la solitude et que j’aurais l’amour, le soutien et l’accompagnement de beaucoup de personnes. Je l’ai appris dans un environnement très accueillant, encadré par d’excellents intervenants, et en écoutant les autres participants du Programme Insite parler de leur parcours aussi ouvertement au groupe.
– Un membre de la famille